Les spécificités du cheveu afro

Hey, Hey!

De retour avec un nouveau post pour vous parlez des spécificités des cheveux afro.
Avant toute chose, je veux d'abord préciser que je ne vais pas faire de la science et parler avec des termes compliqués que moi-même j'aurais du mal à comprendre mais plutôt vous donner une idée générale de ce que représente le cheveu afro. Deuxième chose, mon blog se concentrera essentiellement sur le cheveu défrisé mais avant d'introduire toute ce qu'il faut savoir pour prendre soin des cheveux défrisés, je pense qu'il est intéressant de connaître le cheveu crépu dans son état naturel. Et oui, le défrisage est une action chimique qui modifie pour TOUJOURS la nature de nos cheveux et puis quand on a des repousses on se retrouve avec deux textures à gérer: les pointes défrisés et les racines non traités donc afro; il faut donc en connaître les spécificités.

C'est parti!

Les Caractéristiques 

"Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le cheveu afro à l'état naturel est le cheveux le plus résistant qui soit." (Sandrine Davidas, salon DS Création)

Eh oui! Notre cheveu est résistant et fragile à la fois. Vous allez comprendre.
Au départ, le cheveu afro est conçu pour lutter contre le soleil, c'est pour cette raison qu'il est crépu. En effet, la forme de nos cheveux et la manière dont ils poussent en sont un exemple. D'abord ils sont très épais et quand ils poussent à la racine ils sont plats (si vous voulez, ils sortent couchés sur le cuir chevelu) et non raides; pour ensuite créer des boucles. Tout cela sert à protéger le cuir chevelu ne soit pas agresser par le soleil. Mais en même temps le cheveu crépu est sec.

Lorsque nos cheveux quittent leur milieu naturel

Comme je l'ai dit plus tôt, le cheveu crépu a d'abord été conçu pour lutter contre le soleil et est donc par nature fait pour vivre dans les milieux tropicaux où le soleil mais également l'humidité règnent.
Cependant lorsque nos cheveux ne sont plus confrontés à ce genre de climat comme en Europe, ils deviennent fragiles. Eh oui! Etant donné que nos cheveux sont naturellement secs avec l'humidité des tropiques, l'eau qui est le premier et le meilleur hydratant, permettait aux cheveux de conserver leur résistance. Mais avec le manque d'humidité des zones tempérés, nos cheveux ont tendance à devenir plus secs et plus cassants car notre production de sébum diminue.

Le besoin d'une aide externe constante

Le cheveu crépu à cause de sa sécheresse naturelle a besoin qu'on lui apporte des soins pour éviter les dommages et surtout  qu'il ne se casse. Nos cheveux souffrant d'une sécheresse PERMANENTE, ils nécessites de soins PERMANENTS adaptés à nos chevelures afros. Ceci passe premièrement par une HYDRATATION QUOTIDIENNE. Oui, en majuscule pour que vous compreniez que c'est l'une des clés pour maintenir nos cheveux en bonne santé. Il faut utiliser des soins qui soient doux et qui n'agressent pas notre chevelure mais cela je vous l'expliquerai dans un autre post. Tout comme les dommages que créent les défrisants à nos cheveux et les moyens de les réparer.

A bientôt.

Liens utiles:
-http://www.noireonaturel.com/cheveux-crepus/caracteristiques-du-cheveu-crepu-et-afro.html
-http://www.aufeminin.com/cheveux/cheveux-crepus-f11047.html
-http://yes-chic.blogspot.co.uk/2009/06/la-specificite-du-cheveux-crepu.html
-http://www.centre-clauderer.com/cheveu/cheveu_crepu_caractere.htm

Mon Histoire Capillaire (3)

Troisième et dernière partie de mon histoire capillaire ;-)

Je suis tombée par hasard sur une vidéo Youtube de Sweetyline01 qui faisait un tutoriel sur une "coiffure protectrice" et les "braids out". Sur les suggestions Youtube à la droite de l'écran, j'ai vu qu'il y avait d'autres vidéos d'elle et qu'elle avait une chaîne. Je me suis dit "Ah bon? On peut avoir une chaîne sur Youtube ?"  Bref, j'ai regardé une autre vidéo où elle parlait des produits qu'elle utilisait pour ses cheveux et j'ai été choquée par la quantité de produits qu'elle avait! Jme suis dit c'est TROP! Et j'ai changé de vidéo.

Le lendemain toujours à la recherche de nouvelles coiffures à faire, je suis tombée sur Ulovemegz et là ça a été la révélation. Oui, oui la révélation! Je regardais un tutoriel sur comment styliser des boucles et toujours sur la barre de droite Youtube je vois d'autres vidéos dont où elle montrait comment faire une belle queue de cheval. Et je me suis dit waouh j'aime beaucoup son postiche mais je me suis vite rendue compte que non ce n'était pas un postiche mais ses cheveux qui étaient juste SUPER LONG et ressemblaient à un TISSAGE! Je me suis dit, il faut que je connaisse son secret! Et j'ai commencé à regarder ses vidéos concernant les soins capillaires, j'ai appris ce qu'était une "routine capillaire", un "co-wash", les "bains d'huiles" et surtout compris comment fonctionnait les cheveux afros/ethniques et tout ce qui n'allait pas dans mes propres cheveux. C'est donc là que j'ai décidé de donner à mes cheveux ce dont ils avaient besoin et de me construire un "vrai" régime capillaire

Voilà, voilà. Maintenant vous connaissez mon histoire capillaire. Je vais maintenant pouvoir partager avec vous mes connaissances.

Betty

Mon Histoire Capillaire (2)

Voici la suite de mon histoire capillaire

Donc au lycée, j'ai découvert les tissages. Au début j'alternais avec des mèches. En gros, je faisais 3 mois de tissage puis 3 mois de mèches. Et puis j'ai décidé plus tard d'arrêter les mèches et de n'en faire que l'été.
Avec ma nouvelle découverte, ma routine restait la même laver une fois par moi et défriser tous les trois mois. C'est là que j'ai commencé à voir que je maintenais ma longueur.

Fin 2010, j'ai décidé de commencer à me faire défriser au salon de coiffure car mes cheveux étant très crépus rares étaient les personnes qui arrivaient à me défriser complètement ses cheveux c'est-à-dire sans qu'ils ne soient vraiment raides.

Le problème c'est que j'allais dans des salons africains et qu'au bout d'un an malgré ma longueur (mes cheveux étaient au niveau des épaules) j'ai commencé à voir les dommages que les défrisants appliqués par ces coiffeuses africaines faisaient à mes cheveux. En effet, en février 2012 j'ai commencé à remarquer que j'avais de la chute mais vraiment de la CHUTE de cheveux, je ne pouvais même pas passer mes mains dans mes cheveux sans qu'ils ne tombent. J'ai appris par la suite que cela était dû au fait que le défrisant était appliqué aux cheveux déjà défrisés et qu'en peignant de la racine à la pointe mes cheveux avec du défrisant toutes les protéines de mes cheveux (donc leur force) s'évaporaient...
Cela je ne l'ai appris que l'été de la même année.

 Donc début 2012, j'ai commencé à rechercher des informations sur comment prendre soin de ses cheveux défrisés car j'avais déjà cette idée en tête depuis un long moment mais je n'ai rien trouvé de particulier sur le sujet malgré de très longues recherches. J'ai donc décidé de profiter de mes cheveux pendant un mois, ensuite pendant de deux mois les faire tisser.

Et puis arrive la période de Juin-Juillet 2012 où à la recherche de nouvelles coiffures à faire avec mes cheveux pendant ma période de "break" de tissage, je tombe sur ce que je cherchais depuis un long moment, la routine capillaire et comment prendre soin de ses cheveux défrisés.

La suite au prochain poste ;-)

Betty



Mon Histoire Capillaire (1)

Hello! Me revoici pour un nouveau post!
Mon histoire capillaire...
Premièrement aussi loin que je m'en souvienne, j'ai toujours eu les cheveux défrisés. Ce qui fait que je n'ai pas le moindre souvenir de mes cheveux à leur état naturel. Cependant, avec les repousses je peux vous dire qu'ils sont très épais et bien crépus. Mais bon, revenons-en à mon histoire capillaire.
Comme je disais, j'ai toujours eu les cheveux défrisés. Mon premier défrisage remonte à mes 6 ans (j'ai 21 ans). Ma mère a décidé de me défriser car mes cheveux étant très crépus, il était difficile pour elle de les coiffer et j'ai donc été défrisée.
Au début, je ne portais pas de mèches car mes cheveux m'arrivaient aux épaules donc ma mère n'en voyait pas la nécessité. Elle se contentait de me faire des nattes avec mes propres cheveux. Elle les hydratait régulièrement et utilisait souvent de l'huile d'Olive pour les sceller.

Plus tard quand j'avais 8 ans, elle a commencé à me tresser. Mes cheveux restaient toujours à la même longueur c'est-à-dire les épaules. Parfois ils se cassaient, repoussaient et s'arrêtaient au niveau des épaules. Vers l'âge de 12-13 ans, j'ai insisté pour ne pas me faire coiffer pendant un mois pour prendre soin de mes cheveux... DESASTRE TOTAL... Un mois plus tard, je me lève et je sens à peine mes cheveux à l'arrière de mon crâne... Je me regarde dans le miroir, tous les cheveux à l'arrière de ma tête s'étaient "envolés"... J'avais à peine quelques millimètres, comme un garçon! Et oui à 12-13 ans, on va dire que je négligeais un peu (enfin beaucoup!) mes cheveux...

Ma tante a ensuite suggéré qu'on me rase la tête! Mais je n'ai pas voulu! Donc finalement, les coiffeuses ont lutté avec mes cheveux (surtout à l'arrière, comment coiffer quand on a à peine 3cm de cheveux sur la tête!) mais heureusement au bout de 2 ans ils ont repoussé. Mais toujours dans un cycle de pousse/casse.
Ah, et ma routine à ce moment consistait à me faire des mèches les garder pendant 3 mois avec une séance de lavage par mois. Ensuite retirer mes mèches, dans les jours qui suivent défriser mes cheveux et deux semaines plus tard me refaire coiffer.

Et puis est arrivée la période du lycée...

Suite au prochain poste

Betty

Routine Capillaire? Kézako?

Je suis sûre que vous vous demander sûrement ce qu'est une Routine Capillaire, à quoi ça sert, etc...
Je vais vous expliquer tout ça maintenant, je pense qu'il est intéressant de commencer par là...

Pour moi, une routine capillaire c'est tout simplement l'art de prendre soin de ses cheveux, les chouchouter si vous voulez. Connaître ce qu'ils ont besoin et quand ils en ont besoin, les laver, appliquer des masques, des huiles, les protéger par des coiffures... En fait c'est comme prendre soin de son corps, de son visage sauf qu'on l'étend à la partie capillaire.

On peut se demander mais pourquoi parler de "routine", pourquoi un si gros terme. Le cheveu afro étant différent de tous les autres types de cheveu vous apprendrez à travers ce blog que les cheveux ethniques ont besoin de BEAUCOUP de soins. Oui, BEAUCOUP. C'est bien pour cela que le terme "routine" est employé dans notre cas.

Cependant, ça ne veut pas dire qu'on n'a pas de routine capillaire en soit. Tout le monde en a une.
Par exemple, le fait de se dire "Bon tous les mois, je vais me faire des vanilles et laver mes cheveux toutes les 2 semaines". Ceci est déjà une routine. Donc en a en toute une, mais vous apprendrez qu'il y a des choses à faire et ne pas faire...

Enfin, on parle aussi d'"Aventure Capillaire" car vous verrez qu'avec une routine adaptée à nos cheveux crépus, on peut arriver à avoir de très belles chevelures... Alors si vous vous voulez en savoir davantage, suivez-moi ;-).

Betty

Liens Utiles

-http://www.lamanouchka.com/
-http://thegirlzlifemagazine.wordpress.com/2013/04/01/debuter-une-routine-capillaire-quoi-quand-ou-comment/