Anatomie de mes cheveux



Aujourd'hui, nous allons faire connaissance avec mes cheveux naturels.

Comme s'est passé mon big chop ?
En deux étapes, j'avais pratiquement coupé toutes mes pointes défrisées en février 2019 avant de tout cacher sous une perruque. C'est seulement quelques mois plus tard en mai 2019 après une dernière coupe (1 à 2 cm par endroit) que j'ai finalement décidé d'assumer mon afro.

Idéalement, je m'étais dit, bon on va aller jusqu'aux deux ans post défrisage !
Pourquoi deux ans ?
J'avais fait pas beaucoup de recherches et regardé pas mal de vidéos pour conclure que la longueur étant "acceptable" s'établissait  à deux ans de pousse. C'était une longueur que je pouvais assumer au quotidien.

Eh bien, les choses ne sont pas passées comme je les avais prévues.
Je ne suis pas la première ni la dernière dans ce cas : on se fixe un objectif et finalement la santé de nos cheveux nous rattrape !

Mon dernier défrisage/assouplissant date du 08 septembre 2017.
Au bout de 15-16 mois post défrisage mes cheveux défrisés étaient devenus fragiles, sans vie et surtout plein de fourches.  De peur que les fourches ne remontent à mes cheveux naturels, je n'ai pas eu d'autres choix que de couper. D'abord graduellement et puis un soir de février 2019, j'ai pris mon courage à deux mains et j'ai coupé une grosse partie de mes cheveux.


Je n'ai pas eu ce sentiment libérateur, de retrouver mes "racines", d'avoir ce que Dieu m'avait donné.
C'est le sentiment décrit par certaines personnes ayant fait leur retour au naturel.
Je n'ai pas eu ce sentiment, j'étais plutôt soulagée de me débarrasser de mes pointes défrisées.
Perplexe et surprise de découvrir mes cheveux courts et la tête qui allait avec.

Comme je l'ai dit plus haut, j'ai ensuite natté mes cheveux et c'était reparti avec la pépé pour 3 mois supplémentaires.

Depuis mai 2019 j'apprends donc à faire connaissance avec mes cheveux et comprendre ce qu'ils aiment car ça n'a rien à avoir avec mes cheveux défrisés.
J'ai déjà rendu visite deux fois au coiffeur, la première pour un lissage et coupe des pointes deux ans après mon dernier défrisage.

La deuxième fois, c'était en janvier dernier.

Mai 2019



Octobre 2019
Octobre 2019

Janvier 2020

Et maintenant comment sont mes cheveux ? Eh bien, je les apprivoise et ce n'est pas toujours un long fleuve tranquille.
Je vais évoquer les points essentiels à prendre en compte pour construire sa routine pour parler de l'anatomie de mes cheveux.


Type de Cheveux





Je ne vais pas parler en long et en large de la classification capillaire de André Walker.
Il y a une tonne d'information sur la toile à ce sujet. Je vais aller à l'essentiel concernant mes cheveux.

Mon afro se classe dans la catégorie des cheveux de type 4.
C'est une combinaison des 3 sous-catégories : j'ai des boucles assez détendues à l'arrière de ma tête, plus resserrées sur les 2 autres quarts et des boucles quasi inexistantes à l'avant.
Je dirais que je suis 4a, 4b et 4c avec une dominante 4b.


Epaisseur de mes cheveux



Pour cette catégorie, mes cheveux sont encore une variété d'éléments à la fois.
De manière globale, j'ai les cheveux normaux : ni fins ni épais. Cependant certaines parties de mes cheveux sont plus ou moins épaisses ou fines.

Dans mes posts concernant mes cheveux défrisés, j'ai souvent évoqué le fait que mes cheveux étaient fins à l'arrière de ma tête. Eh bien, c'est toujours le cas.
En devenant nappy, j'ai bien remarqué que mes cheveux avaient épaissi à l'arrière de ma tête sauf un petit endroit qui a toujours été un peu problématique. Il  a toujours une fibre capillaire fine.

Et puis, il y a le milieu de ma tête où comme pour l'arrière de ma tête, j'ai une zone avec des cheveux plus épaisse que tout le reste de ma tête.

Mis à part ces deux exceptions, mes cheveux sont "normaux".


Densité





Quand j'étais petite, ma mère et même mes tantes se plaignaient de mes cheveux.
Elles me disaient que quand on me coiffait, on n'en voyait jamais la fin.
Ceci donne déjà une idée d'où on peut placer l'aiguille : cheveux denses ou pas.

Qu'est-que que la densité en terme capillaire ?
Je dirais que c'est le nombre de cheveux au centimètre carré sur un endroit précis de notre cuir chevelu. Plus on a de facilité à voir notre cuir chevelu moins on a les cheveux denses et inversement.

En ce qui me concerne, j'ai une forte densité capillaire.
J'ai dû mal à faire des rais droites et propres, je ne peux pas séparer mes cheveux en 4 car la masse à travailler est trop importante. Je suis obligée de faire plus de séparation.
Pour le coiffage, c'est pareil ça prend beaucoup de temps. J'ai déjà eu des coiffeurs me disant en rigolant que j'avais une densité de cheveux phénoménale. Bref, j'ai les cheveux denses.

Porosité



La grande star et l'élément le plus important à connaître sur ses cheveux c'est la porosité.

Qu'est-ce que c'est ? 

La capacité du cheveu à absorber et à garder l'hydratation. Nous pouvons avoir une porosité faible, moyenne et forte qui peut varier en fonction de divers facteurs.
Connaître son type de porosité permet de savoir quel type de produit peut ou non fonctionner sur nos cheveux.

Encore une fois, je ne vais pas m'attarder sur le sujet car il y a beaucoup d'information disponible sur la toile.
J'ai fait le test du verre d'eau. J'ai placé quelques cheveux dans un verre, une heure près mes cheveux n'ont pas bougé. Ils sont restés à la surface, j'ai les cheveux à faible porosité.
S'ils étaient tombés au fond du verre, cela traduirait d'une forte porosité. Si mes cheveux étaient en train de flotter au milieu verre, j'aurais eu une porosité dite normale.


Pour résumé, j'ai :

- Les cheveux type 4b
- Un épaisseur moyenne
- Une forte densité
- Une faible porosité




A la prochaine,


Aucun commentaire :

Publier un commentaire