Le chemin vers une peau parfaite


Ma peau.
Un de mes plus grands complexes.

Depuis mon adolescence, elle a toujours été une préoccupation majeure.
C'est à cette période que j'ai compris que j'avais la peau grasse à tendance acnéique.
Pour moi, un fardeau.
Une peau qui brille, des boutons, parfois très gros.
Secrètement, j'aurais parfois préféré avoir la peau sèche. Certes moins de boutons mais d'autres problèmes comme l'eczéma ou la peau qui pèle.

A 14 ans, j'ai commencé à m'intéresser aux soins de la peau, j'ai aussi consulté des spécialistes.
Au fil des années, j'ai connu l'effet '"yoyo" concernant ma peau : des périodes avec et d'autre sans.
Depuis bientôt deux ans, je suis plutôt dans la période sans.

En 2018, j'ai consulté par deux fois un dermatologue spécialiste des peaux noires.
Il m'avait conseillé un traitement hormonal car le problème vient de là. Pour lui c'était la manière la plus simple et la plus rapide de régler mes problèmes de peau.
Est-que je souhaite prendre des hormones toute ma vie ? Non.

Il m'a donc proposé un traitement alternatif des comprimés à prendre et une crème.
Le traitement se passait plutôt bien mais au fond de moi je n'étais pas à 100% satisfaite.
Avec le recul, je trouve qu'il n'est pas allé assez en profondeur concernant mon cas.

Il m'avait suggéré de terminer par un peeling une fois les boutons disparus. C'était la solution pour se débarrasser rapidement des cicatrices et tâches laissées par l'acné.
Cependant avec l'insatisfaction que je ressentais vis-à-vis du traitement et après avoir fait des recherches sur les peelings sur peaux noires, je n'ai pas voulu tenter l'expérience.
Je ne l'ai pas revu depuis.

Début 2019 j'ai laissé tomber les soins de la peau pendant plusieurs mois avant de m'y réintéresser après avoir remarqué que l'état de ma peau s'était de nouveau dégradé.
J'ai fait quelques recherches et j'ai finalement investi dans toute une gamme de soins à base de vitamine C.

Au bout de quelques mois malgré quelques résultats, je n'étais plus aussi assidue.
J'ai décidé de faire le strict minimum : un gel nettoyant, un tonique, un masque, sans grand résultat.

Nous sommes maintenant en 2020 et l'état de ma peau laisse à désirer.
Je suis consciente qu'il y a des cas bien pires que le mien.
Je ressens tout de même une insécurité face à mes problèmes de peau.









Ce ne sont pas les boutons qui me dérangent le plus. Ce sont les tâches brunes, la dépigmentation par endroit, les pores dilatés, les cicatrices et dans une moindre mesure ma peau qui brille.

Ne plus se sentir capable de sortir de chez soi sans camoufler un tant soit peu les défauts de ma peau.
Cette impression d'avoir perdu une part de sa liberté dans sa peau. Les remarques, qui parfois blessent.
Le cocktail parfois pour donner ce sentiment d'insécurité.

Après mûre réflexion, j'ai décidé d'aller consulter au centre Sabouraud spécialisé dans les peaux noires.
Je le ferai dès que la prise de rendez-vous sera à nouveau possible.

En attendant, j'ai fait des recherches plus poussées afin d'essayer de traiter ma peau "correctement".
Je me suis rendue compte qu'il y a certains éléments où je suis complètement passée à côté.

Par exemple, on m'a toujours dit que pour une peau à tendance acnéique il était primordial d'utiliser une crème qui protège du soleil. Je l'avoue, je n'ai jamais écouté ce conseil.

Pour des raisons assez obscures, des idées préconçues. Comme le fait qu'ayant la peau noire, j'avais des doutes sur le fait qu'une crème de jour avec SPF puisse être adaptée à ma carnation.
Comme on dit, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis :-)





Finalement, j'ai sauté le pas. J'ai choisi la Crème Hydratante et Matifiante SPF 30 de la gamme Clear Start de Dermalogica.

Elle est normalement ciblée pour les peaux jeunes, adolescentes. Cependant une spécialiste de la marque a expliqué qu'il était possible de l'utiliser même après 25 ans si les problèmes de peau étaient persistants. Bon ça fait 2 ans que j'ai dépassé la barre des 25 ans mais ce dernier argument m'a convaincue.

La décision de porter une crème solaire est aussi motivée par le fait que j'ai décidé d'inclure des acides dans ma routine. Les acides sont photosensibles donc vaut mieux se protéger surtout si on les applique en journée.




Pourquoi la vitamine C ?

J'ai décidé d'incorporer la vitamine C à ma routine peau pour ses bienfaits antioxydants.
La vitamine C possède des atouts pour les tâches pigmentaires, l'amélioration du grain de peau et la une réduction des signes anti-âge.

La vitamine C ou acide ascorbique peut se trouver à l'état pur. Les serums à base d'acide ascorbique sont très efficaces. Le problème c'est que la vitamine C est très fragile, elle sensible à l'eau, au soleil et s'oxyde très rapidement.

Il existe donc des dérivés plus stables tout aussi efficaces : ascorbyl glucoside, ascorbyl tetraisopalmiate, sodium ascorbyl phosphate, magnesium ascorbyl phosphate, etc.

En plus d'être plus stables, les dérivés sont moins acides pour la peau.

Pour toutes ces raisons, j'ai opté pour la vitamine C stabilisée de The Ordinary : Solution d'Ascorbyl Glucoside - 12%.




Pour le soir, j'ai opté pour l'exfoliant à base de AHA & BHA de la même marque.

Les Acides Alpha Hydrolisés (AHA) et Acides Bêta Hydrolisés (BHA) sont des actifs cosmétiques puissants.
On les connaît aussi sous les noms de acide glycolique, tartrique, citrique, salicylique et j'en passe.

Ces actifs peuvent être utilisés par tout type de peau mais ils sont préconisés pour les peaux mixtes à grasses qui les tolèrent mieux.
Les AHA & BHA agissent comme des exfoliants pour se débarrasser des cellules mortes, lutter contre les boutons, cicatrices d'acné et tâches brunes. Enfin, ils agissent contre le vieillissement de la peau.




Et pour terminer le retinol.
On reste sur la marque The Ordinary avec leur sérum à base de 1% de Retinol dans du Squalane.

Qu'est-ce que le retinol ?

Il s'agit d'un actif cosmétique dérivé de la vitamine A.
En plus de son effet anti-âge, il possède d'autres atouts : réduit les tâches brunes, resserre les pores, favorise la régénération cellulaire et lisse le grain de peau.

Etant donné que le retinol est photosensible, il vaut mieux l'appliquer le soir.
Dans la journée, il faudra compléter par une crème solaire.

Vous l'avez compris, toutes ces nouveautés sont censés m'aider dans l'amélioration de l'état de ma peau.
Je sais que j'invente rien de nouveau, je voulais surtout partager l'histoire de ma peau grasse à tendance acnéique et le chemin à parcourir vers un peau "parfaite".

Aucun commentaire :

Publier un commentaire